Ciné-Music

Quelques mots sur cette aventure qui débute en décembre 1983

C’est à la demande de Jean-Louis Mennessier, directeur du Méliès, la Cinémathèque de Grenoble, que Michel Mandel, Clément Rakotomalala et moi-même avons entrepris de préparer une représentation sonorisée en direct de deux films muets qui avaient déjà leur propre musique enregistrée.

Nous n’avons pas écouté les musiques originales pour ne pas être influencés. En utilisant une vidéo de chacun des films, nous avons travaillé avec les images pendant 3 mois, entremêlant les parties improvisées et les thèmes écrits par l’un ou l’autre.

Générique Nosferatu

L’utilisation d’une douzaine d’instruments répartis entre nous trois, et ceci dans le noir, devant l’écran ou derrière les spectateurs a été une véritable gageure !

Vers le château dans la nuit

Comme dans la tradition des représentations du début du cinéma, avait lieu une attraction entre les deux films avec la prestation d’un jeune magicien Frantz Parry.

Vue son succès, la première séance a été suivie d’une série d’autres à la cinémathèque. Une tournée s’est organisée dans et autour de Grenoble : Voreppe, Brignoud, St Egrève, Lycée Champollion, Villeneuve Espace 600, Fontaine, M.C. Chambéry, Bourgoin, Voiron, Dieulefit, Festival de Lussas (07) …

Au cours de ces 18 mois qu’a duré cette aventure, nous avons collaboré avec des professeurs de musique, en particulier Jean-Luc Idray qui, après notre représentation devant les élèves, les a fait travailler sur différents sujets (musique de films, constructions d’instruments, composition de nouveaux thèmes sur Nosfératu) ce qui a donné lieu à une nouvelle représentation de ses élèves à la MC de Grenoble !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>