Une vie naturelle

Son corps, c’est son atout, elle pense qu’il faut le préserver. Elle se soucie donc de ce qu’elle met dans son assiette. Surtout ne pas manger n’importe quoi.

Bien sûr cela entraîne quelques contraintes. En fait, une grande partie de ses préoccupations quotidiennes se résume à choisir les ingrédients qu’elle va manger et comment les préparer !

Elle habite dans une maison isolée de la Drôme alors, pas question de faire ses courses dans un quelconque supermarché, elle s’approvisionne au magasin bio de la ville la plus proche où elle achète ses graines et ses légumes, elle est végétarienne. C’est vrai c’est beaucoup plus cher mais elle est sûre de ne pas s’empoisonner. Elle s’y rend à vélo, pas question de prendre une voiture, elle se doit de préserver l’environnement. L’hiver, quand la route est verglacée, elle rencontre quelques difficultés alors elle se résigne malgré tout à faire du stop.

Elle se débrouille pour ne jamais accepter une invitation à dîner, elle n’a pas envie d’avoir à goûter à toutes ces saletés qui risquent d’être servies, bourrées de pesticides et de colorants.

Comme malgré toutes les précautions qu’elle prend, il est nécessaire de régénérer complètement son corps de temps en temps, il lui est arrivé de faire une retraite d’une semaine pour faire une cure de jeûne complet. Elle aimerait bien recommencer, mais 800 euros c’est vraiment trop cher. Elle a trouvé un succédané, chaque année elle fait une cure de raisins, elle ne mange que ça pendant quelques jours, c’est un peu dur au début mais après, elle se sent tellement purifiée !

Chaque soir, elle se concocte un tisane amère d’herbes sauvages, c’est bon pour le foie et le transit. Elle a aussi définitivement aboli de son alimentation le lait de vache, c’est mauvais pour les articulations.

Pas question d’utiliser un micro-ondes, cela casse les molécules, elle l’a lu dans un magasine alternatif qui l’informe chaque semaine des dangers qui peuvent porter atteinte à sa santé. Elle est aussi contre les antennes pour les téléphones portables qui envahissent les collines environnantes.

Mais il ne faut pas croire qu’elle ne s’intéresse qu’à sa petite santé, elle est contre la vaccination obligatoire, surtout pour les enfants. Tous ces poisons inoculés, on a vu les dégâts que cela produit, c’est dangereux. Quand on lui parle des milliers de morts de la rougeole en Afrique ou du risque de tétanos elle rétorque que la non-vaccination aide à développer les défenses naturelles ! D’ailleurs, elle n’a pas d’enfants mais si elle en avait, elle s’arrangerait pour ruser avec l’école qui lui demanderait sans cesse des certificats.

Vivre naturellement, voilà son crédo. Elle essaie de persuader une collègue diabétique que le miel ne peut pas lui faire de mal puisque c’est un sucre naturel. Elle ne se soigne qu’aux huiles essentielles et aux plantes. Si un jour elle a une maladie grave, elle fera appel à un guérisseur des environs dont elle connaît la réputation car elle n’envisage absolument pas une quelconque intervention ou une chimiothérapie.

Certains la trouvent un peu obsédée et même intolérante : elle a des idées très arrêtées de la façon dont il faut se comporter pour que la vie soit la meilleure possible dans ce monde pourri et tous ceux qui n’abondent pas dans son sens sont pour elle inconscients voire réactionnaires, elle ne peut vraiment pas les supporter ! Alors elle ne fréquente plus que des gens qui pensent comme elle, elle n’a d’ailleurs pas de mal à en trouver dans la Drôme !

Et pour se mettre au courant de ce qu’il est juste de penser, elle lit chaque mois Le Monde Diplomatique !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *